Production

À vendre : la Reine Blanche cède le mythique théâtre Les Déchargeurs à Paris

Par Thomas Corlin | le | Lieux, résidences, locaux de répétition

Deux ans après son acquisition, le réseau Scènes Blanches se sépare du légendaire théâtre Les Déchargeurs à Paris 1e
Sa directrice Elisabeth Bouchaud présente le lieu et s’explique sur le contexte de cette mise en vente.

La salle Vicky Messica des Déchargeurs - © DR
La salle Vicky Messica des Déchargeurs - © DR

Petit théâtre parisien ayant connu ses grandes heures dans les années 80 sous la direction du metteur en scène Vicky Messica, les Déchargeurs sont à nouveau en vente. Après deux ans à sa tête, sa propriétaire actuelle, Elisabeth Bouchaud, se dit contrainte de le revendre suite aux pertes financières qu’il connaît et à des défauts de gestion en interne. « Les lieux à petite jauge perdent toujours de l’argent, regrette-t-elle, et nous n’arrivons plus à couvrir ces pertes. Le lieu est à reprendre avec une équipe de quatre personnes très motivées, et je veille à ce que le projet du futur acquéreur soit de qualité et respecte l’esprit des ces murs. »

Salle « La Bohème » des Déchargeurs
Salle « La Bohème » des Déchargeurs - © Le Pole Media

Les Déchargeurs sont un établissement entièrement privé et ne percevant aucune subvention publique. L'équipement dispose de deux salles : la salle Vicky Messica, d’une jauge de 80 personnes et une scène pouvant accueillir « jusqu'à 4 comédiens » ; le caveau La Bohème reçoit jusqu'à 20 spectateurs et se prête davantage à la chanson, « et propose un format assez rare, apprécié des chanteurs, pour lesquels il n’y a pas d’intermédiaire entre chanter dans un bar ou dans une salle plus grande ». 

Le lieu permet aussi d’accueillir des artistes en résidence, et se prête à la location pour répétitions. Il dispose également d’un hall et d’un bar assez spacieux, « peu exploités » par la direction actuelle, qui pourraient faire l’objet d’une location-gestion par un tiers. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)