Production

Musemind booste la synchronisation entre musique et image

Par Thomas Corlin | le | Actualité

Destiné au départ au jeu vidéo, le logiciel Musemind est un outil à l’ergonomie optimale pour synchroniser la musique à l’image. La start-up, sélectionnée pour le Midemlab 2020, se positionne désormais du côté des labels et des agences.

Le logiciel MuseMind - © D.R.
Le logiciel MuseMind - © D.R.

« La synchronisation de la musique à l’image peut être un travail fastidieux et chronophage, observent Nicolas Lemonnier et Samuel Dellacherie, cofondateurs de MuseMindOn a donc mutualisé nos savoirs en intelligence artificielle pour créer un outil qui facilite cette étape de la post-production, ce qui peut être un enjeu de taille pour certaines agences qui cherchent à optimiser leur travail. » Le logiciel MuseMind permet donc de flexibiliser un fichier musical wav (ou plusieurs pistes d’un même morceau si besoin) en le décomposant à volonté pour pouvoir le caler avec la plus grande précision sur des images. La compétition de l’industrie musicale Midemlab l’a mis à l’honneur en le sélectionnant parmi ses 20 projets finalistes de l’année. 

Nicolas Lemonnier de MuseMind
Nicolas Lemonnier de MuseMind - © D.R.

Cette solution a tout de suite séduit le monde du jeu vidéo, notamment Ubisoft, poids lourd français dans le domaine. « Les budgets de production pour un jeu vidéo s'élèvent parfois à des millions, avec 300 personnes employées sur 3 ans, et nous proposons notre solution moyennant un pourcentage infime sur ce budget. » Si cette application de MuseMind tombait sous le sens, la start-up souhaite désormais élargir son activité aux divers secteurs de la musique à l’image. 

Samuel Dellacherie de MuseMind.
Samuel Dellacherie de MuseMind. - © D.R.

« Le monde du cinéma reste attaché à un certain artisanat et préfère faire montage et  synchronisation  »à la main« , remarque-t-on chez MuseMind. Mais les agences qui travaillent par exemple dans la publicité essayent souvent de gagner du temps. Nous cherchons à nous situer au moment de l’acquisition des droits d’un morceau de musique et à proposer une sorte de plug-in ou d’add-on que l’acquéreur peut choisir d’utiliser ou non, moyennant un pourcentage sur le prix des droits ». Ainsi aucun prix fixe n’est encore établi pour le logiciel en lui-même. 

MuseMind est une SAS réunissant cinq personnes, Nicolas Lemonnier et Samuel Delacherie en assurent la partie business. Le Midemlab annoncera les lauréats de sa compétition en ligne du 2 au 5 juin. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)