Publics

Patrimoine : AstraZeneca mécène à Versailles

Par Thomas Corlin | le | Médiation

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca finance des aménagements d’espaces verts ainsi qu’un programme socio-culturel sur trois ans sur le site du Château de Versailles (Yvelines).

450 chênes ont été replantés sur une allée du site, grâce au soutien du groupe. - © Château de Versailles
450 chênes ont été replantés sur une allée du site, grâce au soutien du groupe. - © Château de Versailles

L’après-crise se dessine, et avec lui ses surprises et ses partenariats inattendus. Si le mécénat entre les sciences et les arts ou le patrimoine n’a rien d’inédit, celui qu’ont engagé le groupe pharmaceutique suédo-britannique et l'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles prend un goût particulier dans le contexte de la pandémie. 

Ce projet en commun a été activé en juillet 2021 et implique des jeunes réunis par le collectif l’Ascenseur dans des activités conçues par l'équipe du Château de Versailles autour de thématiques culturelles, environnementales, patrimoniales. Parmi celles-ci, des visites du chantier du Château de Versailles et des rencontres avec les artisans travaillant à sa préservation. 

Le programme, alliant « protection de l’environnement et inclusion sociale », entend aider, sur une période de trois ans, 1 000 jeunes entre 12 et 25 ans, issus de milieux défavorisés. AstraZeneca l’a financé à hauteur d’au moins 200 000 euros. 

Ce n’est pas le seul projet émanant du partenariat entre le groupe pharmaceutique et l’entité patrimoniale : fin septembre, 450 chênes sur l’allée Saint-Cyr ont été replantés et inaugurés, faisant suite à de graves intempéries survenues dans les années 90. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)