Publics

Médiation : My Tour Live, la start-up qui optimise la visite guidée culturelle

Le | Contenu sponsorisé - Médiation

La start-up marseillaise My Tour Live propose des visites guidées à distance de monuments et sites culturels ou d’expositions comme si vous y étiez. Combinant la vidéo 360° et la communication en temps réel, sa web application permet de découvrir un lieu sous tous les angles et d’interagir en direct avec un guide. L’objectif de My Tour Live est double : toucher un public plus large et soutenir les activités de médiation pour promouvoir les lieux culturels.

Visite du château Borély à Marseille avec My Tour Live. - © D.R.
Visite du château Borély à Marseille avec My Tour Live. - © D.R.

Ingénieur de formation, Franck Adraï a eu l’idée de créer My Tour Live lors de son expatriation à Tahiti : « Je trouvais dommage que les personnes ne pouvant pas se déplacer jusqu’en Polynésie ne puissent pas profiter de cette perle de l’océan Pacifique. » Son retour en métropole coïncide avec le développement récent des caméras action qui permettent de filmer en vidéo 360° et le live streaming (la diffusion en direct sur Internet). Ce diplômé de l’École centrale des arts et manufactures (École Centrale Paris) imagine alors une plateforme mixant ces deux technologies. My Tour Live naît à Marseille en 2018. 

S’immerger dans un lieu

En Ouzbékistan, à Samarcande, avec My Tour Live. - © D.R.
En Ouzbékistan, à Samarcande, avec My Tour Live. - © D.R.

La solution logicielle mise au point par la start-up My Tour Live est unique en son genre. Concrètement comment ça marche ? Les participants se connectent depuis leur tablette ou leur ordinateur, à l’horaire prévu de la visite. Ils se retrouvent alors immergés dans une ville ou un lieu grâce à la vidéo 360° « qui reproduit à l’identique la visualisation in situ », précise Franck Adraï. Et surtout, ils ne sont pas seuls derrière leur écran mais accompagnés par la voix d’un guide avec lequel ils peuvent échanger en direct. En partenariat avec le magazine Geo, par exemple, My Tour Live a proposé une visite guidée d’Ajaccio en Corse sur les traces de l’enfant du pays, Napoléon Bonaparte. En quelques clics, on a pu aussi voyager jusqu’en Ouzbékistan et découvrir les merveilles de Samarcande, l’une des plus anciennes villes du monde avec 2 750 ans d’histoire.

Percée dans le monde culturel

Le CMN nous a contactés pour le Château d’If à Marseille, l’abbaye de Cluny en Saône-et-Loire, la cité médiévale de Carcassonne…

My Tour Live permet de « toucher un public plus large que dans la réalité et contribuer à démocratiser l’accès à la culture », explique son fondateur. L’appli web facilite en effet la découverte d’un lieu « lorsque l’on est empêché par raison de santé, d’éloignement, d’inaccessibilité du site ou encore écologique lorsque le site est surpeuplé ». Proposer une visite guidée My Tour Live est aussi un moyen de générer des revenus additionnels en période de baisse d’activité.

Dans le domaine culturel, les clients de la start-up sont de plus en plus nombreux. My Tour Live développe actuellement un partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux. « Le CMN nous a contactés pour que nous réalisions des captations vidéo à 360° de différents sites régionaux. Parmi eux, le Château d’If à Marseille, l’abbaye de Cluny en Saône-et-Loire ou encore la cité médiévale de Carcassonne… Nous avons également formé les guides à l’utilisation de notre plateforme pour qu’ils puissent ensuite être autonomes. Le métier de médiateur culturel est au cœur de notre solution, la culture s’appréciant souvent par l’intermédiaire de ces passeurs de connaissances et d’émotions », insiste Franck Adraï.

Le château d’If sur My Tour Live. - © D.R.
Le château d’If sur My Tour Live. - © D.R.

Une solution complémentaire

Si on peut découvrir un site ou une exposition depuis chez soi, pourquoi se rendre sur place ? Force est de constater que « nos visites guidées optimisées stimulent l’envie de venir sur site, se réjouit l’entrepreneur de 47 ans. Cette première expérience interactive donne un avant-goût. Elle n’empêche pas la visite in situ, au contraire elle la complète. » Des visiteurs qui s’étaient rendu à l’exposition Morozov, présentée en 2022 à la Fondation Louis-Vuitton à Paris, ont ainsi souhaité « compléter leur visite en s’inscrivant à la visite guidée My Tour Live pour pouvoir échanger cette fois avec un guide, spécialiste de la collection, et profiter de ce contact humain enrichissant ».

J’ai retrouvé le plaisir de la médiation avec ce nouveau dispositif qui oblige à se renouveler.

Les médiateur.trice.s sont d’ailleurs celles et ceux qui parlent le mieux de cette appli web qui révolutionne leur profession. « La technologie 360° propose aux visiteurs de parcourir les salles selon des points de vue totalement inédits. Esthétiquement, le résultat est époustouflant (…) », observe Aurélie Samson, directrice du Museon Arlaten. De plus « l’outil continue d’être amélioré en prenant compte nos retours », note Laetitia Mirtain, responsable service de médiation du Musée des Confluences à Lyon. « Professeurs et élèves, principalement, y trouvent leur compte et moi j’ai retrouvé le plaisir de la médiation avec ce nouveau dispositif qui oblige à se renouveler », témoigne Grégory Gerberon, médiateur au Château d’If. De son point de vue, « cette offre viendra compléter les autres types de médiation dans un avenir que nous espérons tous plus optimiste. »

Les avantages de My Tour Live

Soutenir les activités de médiation pour promouvoir le lieu culturel
Proximité : toucher un public plus large (éloigné ou empêché)
Stimuler l’envie de venir sur site grâce à une expérience immersive et authentique
Générer des revenus additionnels pour compenser les périodes de baisse d’activité
Alternative : expérience de visite à forte valeur ajoutée en cas d’inaccessibilité temporaire du lieu

Pour en savoir plus :

Transférer cet article à un(e) ami(e)