Publics

Festival Off d’Avignon : deux médiateurs Covid par théâtre pour l'édition 2021

Par Thomas Corlin | le | Sécurité, accueil

Après un été « blanc » l’année dernière, le Festival Off d’Avignon a annoncé des dates (du 7 au 31 juillet) pour sa prochaine édition, et des instructions provenant la préfecture du Vaucluse, qui requiert deux « médiateurs Covid » par lieu.

Le « Bar du off » lors de l'édition 2019. - © JB LOISEAU
Le « Bar du off » lors de l'édition 2019. - © JB LOISEAU

Les dernières annonces du Ministère de la Culture concernant les festivals d'été agitent les structures organisatrices, déjà sur le qui-vive pour faire exister leur édition 2021. C’est notamment le cas de l’Association Avignon Festival et Compagnies qui supervise le Off, et affiche désormais sur son site des dates pour le plus vaste rendez-vous français du spectacle vivant : du 7 au 31 juillet prochain. Ces dates sont bien sûr posées sous réserve, « si les conditions sanitaires le permettent ». 

Un autre élément donne de l’espoir quant à la tenue du festival : des instructions du Préfet du Vaucluse Bertrand Gaume concernant le dispositif sanitaire requis. Chaque théâtre devra disposer de deux « médiateurs Covid » pour pouvoir proposer des spectacles en toute sécurité. L’idée émane de l’association du festival et a été validée par le Préfet. 

Des annonces locales ont déjà été publiées sur des sites d’agences d’intérim.

L’un de ces médiateurs devrait être le régisseur du lieu lui-même, du fait de sa connaissance avancée de la salle. Le second pourrait être recruté à l’extérieur - des annonces locales ont déjà été publiées sur des sites d’agences d’intérim. 

Ces médiateurs existent déjà dans certaines entreprises et remplissent plusieurs missions : l’information et la prévention auprès du public, la définition d’un protocole spécifique au lieu, mais aussi le traçage des cas positifs s’il y a lieu.

La formation des médiateurs est assurée par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et se fera en deux temps. Une formation « Tester et sensibiliser » permettra aux médiateurs d’effectuer eux-mêmes des tests de détection du virus. Le second volet de l’apprentissage porte sur le « contact-tracing » et permet d’acquérir les mesures à mettre en place pour le traçage de spectateurs contaminés. Sur ce dernier aspect, certains théâtres signalent déjà que le dispositif sera lourd à appliquer et nécessitera un nombre important de listes de spectateurs. 

En parallèle, l’association du festival continue son travail sur la régulation du public dans les rues d’Avignon et les dispositions particulières dans les files d’attente. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)