Publics

Violences sexistes : une application préventive pour les festivals

Par Thomas Corlin | le | Sécurité, accueil

Lors de sa dernière édition du 20 au 22 août, le festival Marsatac (Bouches-du-Rhône) a testé avec succès Safer, un dispositif contre les violences sexistes et sexuelles sur son site, comprenant une application mobile. Le Mama (Paris 18e) ou les Bars En Trans (Ille-et-Vilaine) en feront aussi l’expérience.

Le dispositif inclut un stand sur le site du festival. - © D.R.
Le dispositif inclut un stand sur le site du festival. - © D.R.

Après de nombreux cas de comportements déplacés ou d’agressions sexuelles au sein de festivals musicaux dans plusieurs pays, les violences sexistes ou sexuelles ont intégré les questions de sécurité du public ces dernières années. Cette prise de conscience s’est réalisée de pair avec une sensibilisation autour de la visibilité des femmes et des minorités sexuelles sur la scène musicale.

Pour y répondre, en plus d’un travail de communication, sont désormais mis sur pied divers dispositifs tels que Safer, à l’initiative de l’association Oriane, organisatrice du festival Marsatac à Marseille (Bouches-du-Rhône). Sa 23e édition a servi de test, et l'équipe en tire un « premier bilan bien au-delà de nos espérances, confirmant la nécessité et le potentiel de ce nouveau dispositif ». 

Safer se déploie en trois étapes. Il s’agit tout d’abord d'une application pour mobile, téléchargeable en amont de l'événement. Elle permet de faire remonter tout acte de harcèlement ou de violence sexuelle ou sexiste, afin de prévenir un personnel qualifié.

Ensuite, une équipe « encadrée » et supervisée par un « professionnel expérimenté » est mobilisée sur place chaque soir du festival. Elle est habilitée à fournir une médiation, à « désamorcer la situation », voire, si besoin, à faire appel à la sécurité de l'événement.

Enfin, un stand est dressé dans un endroit stratégique du site pour accompagner et écouter les éventuelles victimes

Les organismes de prévention des violences sexuelles en milieu festif Consentis et Act Right, et le Centre d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles des Bouches-du-Rhône ont participé à l'élaboration de Safer, qui a été soutenu par le Ministère de la Culture. Parmi les prochains festivals qui participeront à l’opération figurent Nördik Impakt (Calvados), le Mama (Paris 18e) et les Bars en Trans (Ille-et-Vilaine). 

L'édition « capsule » de Marsatac, qui s’est tenue du 20 au 22 août derniers, a réuni 13 000 festivaliers sur 12 000 m2.

Transférer cet article à un(e) ami(e)