Juridique, rh

Santé mentale : lancement d’une étude dans le secteur culturel

Par Thomas Corlin | le | Rh, formation, intermittence

Lancé en juillet dernier, l’Institut de soin et d’accompagnement des professionnels de la culture et des métiers artistiques (INSAART) entame une étude nationale sur la santé psychologique dans le monde du spectacle.

La crise sanitaire actuelle aggrave la fragilité psychologique des professionnels du secteur - © D.R.
La crise sanitaire actuelle aggrave la fragilité psychologique des professionnels du secteur - © D.R.

Après des sondages effectués dans le secteur musical au Angleterre, en Suède, aux Etats-Unis ou en France, une étude nationale se penche désormais sur la santé psychologique des professionnels de l’ensemble de l'éco-système culturel. Elle sera menée par l’INSAART, association à but non lucratif fondée par le Dr Emma Barron, psychiatre, et Nadia Ahehehinnou, consultante santé au travail. 

Lancée le 20 octobre dernier, l'étude couvrira tous les aspects psycho-sociaux de l’exercice des métiers du spectacle, du divertissement et de la culture plus généralement. Artistes, techniciens et professions intermédiaires seront pris en compte. 

Les symptômes de souffrance les plus fréquents sont les mêmes dans la culture qu’ailleurs : épuisement, burn-out, baisse de l’estime de soi, dépression, anxiété, solitude. Leurs causes peuvent néanmoins être plus spécifiques : tout d’abord la précarité, plus forte que dans d’autres secteurs, puis la discontinuité dans le rythme du travail, ou encore les enjeux d’image ou d’instantanéité

Pour couvrir ces problématiques, l’INSAART réunit médecins-psychiatres, psychologue, nutritionnistes et professionnels des arts et de la culture. Les axes visés sont la prévention, le soin, la ressource, la recherche et l’expertise.

Le questionnaire produit pour l'étude peut être rempli en ligne en suivant ce lien. Les résultats seront à consulter sur cet autre lien

Pour repères, une étude australienne estimait que l’espérance de vie des artistes était 20 ans en dessous de la moyenne nationale, et une autre, anglaise, relevait que 70 % des musiciens étaient en souffrance psychique. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)