Production

Activité des salles : la Smac 07 (Ardèche) organise des résidences en attendant la reprise

Par Thomas Corlin | le | Diffusion, booking

Implantée sur deux sites en Ardèche, la Smac 07 fait vœu de modestie dans l’attente d’une relance prochaine. Mobilisée sur l’action culturelle et les résidences, pour lesquelles elle a obtenu des fonds spécifiques, la structure se garde de remplir son calendrier dans le contexte actuel.

Jeanne Added en concert à la SMAC 07. - © Joot Prod.
Jeanne Added en concert à la SMAC 07. - © Joot Prod.

Avec quels moyens avez-vous mis en place votre programme de résidences ? 

Il y a eu pendant un temps un certain flou sur les modalités d’accueil dans le réseau des Smac : en théorie, pour qu’une résidence soit Covid-compatible, il fallait que tous les artistes accueillis soient payés. Or, de nombreux lieux ont accueilli des artistes sans les rémunérer. Sachant que nous n’avions pas les moyens de le faire en 2020, ou que nous n’avions pas réorienté de budget dans ce sens, nous avons préféré y renoncer l’an dernier, y compris pour des amateurs. 

Si nous pouvons rouvrir, nous ferons des ouvertures de ces résidences au public.

Depuis, nous avons obtenu des fonds dédiés de la Commission 8 du Centre National de la Musique. Nous avons donc lancé notre dispositif pour les amateurs, Courts-Circuits, qui compte déjà une cinquantaine d’inscriptions, et nous accueillons des artistes professionnels une semaine par mois pour répéter leurs nouveaux sets, en plus de ceux que nous accompagnons à l’année. Si nous pouvons rouvrir, nous ferons des ouvertures de ces résidences au public. 

Comment approchez-vous une éventuelle reprise ? 

Nous ne nous précipitons pas. Jusqu'à la fin de l’année, notre programmation est a minima, comme elle l’a été lors des temps de réouverture depuis le début de la crise. Nous avions tenté quelques concerts en mai-juin puis en septembre, notamment hors les murs, sans trop charger notre agenda, de peur d’autres annulations. D’autres lieux ont souhaité optimiser ces fenêtres et c’est compréhensible, mais nous sommes restés modestes - nous n’avons même pas fait notre habituelle soirée de lancement de saison. Les risques d’annulation sont tels qu’il nous semble inutile de remplir notre calendrier.

L'équipe vient d’une tradition du concert avec un bar et de la transpiration, et l’image ne nous parle pas beaucoup.

Nous n’avons pas annoncé de dates, notre site n’en mentionne pas. Nous reprendrons avec des DJ-sets, des ouvertures de résidences, etc, quand cela se présentera. Nous avons bien sûr posé des options sur certains groupes. Concernant les reports, nous n’en avons pas vraiment fait - nous connaissons la plupart du temps les artistes que nous avions programmés, et nous les ferrons rejouer quand cela sera possible. Artistes et techniciens ont été payés sur les dates annulées. 

Nous aimerions d’ailleurs tirer les leçons de cette période et en profiter pour ne pas relancer notre activité sur le même mode qu’avant, mais plus en accord avec des convictions écologiques par exemple. Les budgets baisseront sans doute, nous y serons peut-être contraints. Après, je comprends aussi qu’il y ait un empressement à reprendre du service, à essayer de caser un maximum de dates. Les structures de production doivent se ressaisir et nous les y aiderons. 

Blick Bassy à l'Église Saint-Étienne de Mélas au Teil, programmé par la SMAC 07.
Blick Bassy à l'Église Saint-Étienne de Mélas au Teil, programmé par la SMAC 07. - © Joot Prod

Hormis les résidences, quelles activités avez-vous conservées depuis la crise ?

Suite à l’annulation de notre festival de chanson en décembre, nous avons invité les artistes programmés à concevoir des contenus vidéo, et ils ont joué le jeu. C’est le seul projet vidéo que nous avons mené, n'étant pas très friands du livestream. Certains l’ont très bien fait, mais nous n’en avions pas les moyens. Il nous a semblé inutile de rivaliser avec deux appareils photo et un Iphone alors qu’Arte Concert et tant d’autres proposent des contenus professionnels de haute qualité. L'équipe de la Smac 07 vient d’une tradition un peu ancienne du concert, qui se fait avec un bar et de la transpiration, et l’image ne nous parle pas beaucoup. 

Nous avons aussi maintenu de nombreuses actions culturelles, de la maternelle au lycée, qui nous mobilisent beaucoup. Enfin, nous avons édité un programme réduit, un simple dépliant, à l’image de notre programmation réduite cette année. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)