Production

Marseille : le Delta Festival se maintient et se décale

Par Thomas Corlin | le | Diffusion, booking

Comme d’autres festivals d'électro, le Delta à Marseille (Bouches-du-Rhône) joue son va-tout pour se maintenir en debout, avec le plus de public possible. L'événement se décale donc du 27 au 29 août prochains, tout en maintenant un format réduit aux dates initiales, d’après son co-fondateur Olivier Ledot.

La fréquentation du Delta Festival est en évolution constante depuis sa création. - © Joffrey Wingrove
La fréquentation du Delta Festival est en évolution constante depuis sa création. - © Joffrey Wingrove

Quelle forme d'événement comptez-vous maintenir cet été ? 

Nous avons choisi de reporter le festival en tant que tel à la fin août, avec une nouvelle programmation en cours d'élaboration, pour profiter de jauges maximales, mais nous n’avons pas abandonné nos dates initiales de début juillet, afin d’y maintenir un événement à plus petite échelle. Celui-ci, intitulé Ensemble Sur Les Plages accueillera néanmoins jusqu'à 7 500 spectateurs. 

Notre position a été de tenter le maintien jusqu’au bout, pour ne pas voir le public français se rabattre sur les festivals étrangers, d’ores et déjà confirmés. Il a toujours été clair pour nous et nos festivaliers que nous ne ferions pas d'événement en assis. Nous nous sommes donné deux mois pour voir venir, et nous pouvons désormais engager des frais, rentrer en phase de production, signer les contrats avec nos prestataires, etc. 

Nous devons aborder la Covid-19 comme la météo.

Depuis sa première édition en 2015, le Delta Festival a connu une progression de 70 % par an en terme de fréquentation. Nous envisagions donc pour 2020 de louer 50 % d’espace supplémentaire et d’accueillir jusqu'à 35 000 festivaliers par jour - sur sa version de fin août. 

Nous essayons d’aborder la Covid-19 comme le risque météorologique. Il existe des assurances, des astuces, des façons d’anticiper, et nous les exploitons.

Comment abordez-vous les risques financiers et de quelles aides bénéficiez-vous ? 

Nous sommes une structure associative de onze salariés à l’année, et nous touchons des aides - de l'État, des collectivités territoriales, etc. Nous perdons de l’argent, mais pas encore assez pour nous décourager. Nous n’intégrons pas les masses salariales au budget de l'événement, il nous est donc encore possible de faire un événement à 5 000 spectateurs sans perdre d’argent. 

Comment procédez-vous en terme de billetterie ? 

Nous avons connu une longue séquence de reports et de changements de formule. En 2020, nous avions reporté le festival de juillet à septembre, en pensant qu’en prenant cette marge, le festival pourrait se tenir dans des conditions normales. La date approchant, nous avons remodelé l'événement à 5 000 personnes pour en faire un « Alpha » Festival, que nous avons dû à nouveau reporter…

Plus de 80 % de la billetterie d’origine a été maintenue. Lorsque nous avons annoncé l'événement de septembre 2020, nous avons donné le choix au public de se faire rembourser sous un mois, ou de conserver son billet soit pour l'événement de septembre, soit pour l'édition 2021. Désormais le remboursement n’est plus disponible, sauf pour ceux qui avaient transformé leur billet de l'édition annulée de juillet 2020 en billet pour le format réduit de septembre 2020. Nous sommes accompagnés par un avocat pour nous assurer que tout ceci est légal et que personne ne se sente lésé.

Cette fois-ci, un nouvelle billetterie a été établie pour l'événement de juillet, et les billets achetés pour le Delta, désormais reporté à fin août, sont toujours valables. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)