Production

Réouverture : après l’occupation, comment la Criée (Marseille) reprend-elle son activité ?

Par Thomas Corlin | le | Diffusion, booking

Fermée au public par la pandémie, puis occupée par un mouvement de protestation au delà de la réouverture, la Criée (Marseille 7e) reprend finalement ses activités de diffusion à partir du 19 juin. Malgré la confusion, le public revient en masse, d’après l’administrateur du lieu Alexandre Madelin.

La Criée prévoit une saison 2021/2022 très dense. - © Olivier Metzler
La Criée prévoit une saison 2021/2022 très dense. - © Olivier Metzler

Comment la Criée a-t-elle repris du service après l’occupation du lieu par le mouvement de protestation ? 

La fin de l’occupation s’est déroulée sur la semaine du 7 juin, et nous procédons désormais à la remise en fonction du théâtre. Le mobilier avait été déplacé, et nous remettons aussi le lieu aux normes sanitaire d’accueil du public. Nous procédons à un nettoyage en profondeur, puisque les salles aussi avaient été occupées. 

Dans un premier temps, l’occupation nous laissait la possibilité de travailler en plateau, mais lorsqu’elle s’est étendue à la grande salle, ce n'était plus le cas. Le programme de rencontres professionnelles et de groupes de parole destiné aux étudiants a pu se maintenir malgré tout.

L’occupation n’a pas eu de conséquence négative.

La situation a aussi engendré des frais de sécurité inhabituels : la présence de quiconque dans nos espaces nécessite que le lieu soit encadré par les Services de Secours Incendie et Assistance à la Personne. Cela a donc été le cas 24h/24. Ces frais sont pour l’instant à notre charge. 

Il y a eu deux vagues d’annulation à partir de la réouverture des lieux : la première le 19 mai, lorsque nous n’avons pas pu présenter de spectacle dans la grande salle occupée, la seconde début juin, quand elle s’est prolongée. Les réservations avaient été suspendues pendant un temps.

Nous nous sommes donné une semaine pour reprendre les spectacles. Quand les occupants ont annoncé quitter les lieux, nous avons opté pour la date du 19 juin pour la reprise des spectacles. 

Quelle programmation avez-vous pu remettre sur pied, et jusqu'à quand ? 

Nous avons l’habitude en juillet d’accueillir certains spectacles du Festival de Marseille, ou parfois de programmer nous-mêmes. Nous reprenons le 19 juin avec deux propositions du Festival de Marseille, et nous enchaînerons avec un spectacle reprogrammé. 

Nous sommes rassurés de voir que malgré cette reprise compliquée, le public a repris ses marques. A priori, nous n’avons pas souffert de conséquences négatives de l’occupation.

Nous misons surtout sur la rentrée de septembre - quelques ateliers reprennent fin août dans un premier temps. Nous avons joué le jeu des reports et nous aurons donc une saison particulièrement dense l’an prochain. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)