Production

Musées, patrimoine: comment Métapraxis conçoit aménagements et lieux

Par Bertrand Dicale | Le | Lieux, résidences, locaux de répétition

De la conception jusqu’à l’inauguration des lieux d’exposition, Métapraxis accompagne les établissements culturels depuis trente ans dans l’élaboration de leur projet. Rencontre avec Muriel Meyer, directrice du cabinet.

Les thermes d’Aquae Segetae, à la mise en valeur desquelles travaille Métapraxis. - © Suzanne Bouquet
Les thermes d’Aquae Segetae, à la mise en valeur desquelles travaille Métapraxis. - © Suzanne Bouquet

Vous travaillez à la scénographie des musées et des espaces patrimoniaux, pourquoi ce travail est-il si important pour les lieux de culture ? 

Métapraxis est un cabinet de design de la muséographie. Nous travaillons dans la maîtrise d’œuvre et dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage sur des projets d’expositions permanentes. Ce travail est capital pour les lieux de culture car nous les aidons à définir leur identité. La muséographie c’est l’art de penser, construire et aménager un espace pour raconter une histoire à partir d’une thématique ou d’un matériel scientifique. L’architecture d’un bâtiment et son aménagement vont déterminer l’âme et l’esprit de ce lieu. La muséographie englobe un grand nombre de domaines comme l’histoire de l’art, l’archéologie ou encore des sciences plus fondamentales. Notre démarche est de créer un parcours physique de visite où le public découvre l’histoire qu’on lui raconte. Nous aidons les lieux de culture à vulgariser l’histoire portée par leur patrimoine, leurs œuvres d’arts ou leur matériel scientifique.

Quelles sont les étapes par lesquelles il faut passer avant l’ouverture d’un lieu ?

Il y deux grandes étapes : la conception et la réalisation.

La première étape consiste à définir le concept du lieu et les objectifs poursuivis au travers de sa construction. Métapraxis traduit cela en un projet concret. Nous utilisons des outils numériques et des logiciels de modélisation pour effectuer ce travail. Nous avons également recours à la réalité virtuelle car elle offre de la visibilité dans cette étape de conception puis ensuite pour la médiation.

En trente ans d’expérience, nous avons rarement vu un projet se terminer dans le planning prévisionnel.

Nous collaborons avec des architectes, des scénographes ainsi que des laboratoires en sciences de l’information et de la communication pour l’analyse de l’expérience visiteur dans les musées. Ces travaux permettent d’identifier les comportements et d’analyser les émotions du public durant un parcours de visite. Ces méthodes de travail aident les lieux de culture à mieux réussir cette phase de conception.

La deuxième grande étape est celle de la réalisation. En France, nous travaillons principalement pour des établissements publics sur concours et consultation des marchés publics car il existe très peu de musées privés. Nous sommes recrutés par une collectivité, maitre d’ouvrage avec qui nous sommes en étroite collaboration dès la phase de conception. Une fois l’étape de réalisation entamée, nous recrutons des entreprises pour réaliser ce qu’on a mis sur plan et dans les cahiers des charges. Nous sommes dans une équipe de maîtrise d'œuvre avec d’autres entreprises, des collaborateurs scénographes, des spécialistes du bâtiment patrimonial, des architectes et parfois des scientifiques. Métapraxis coordonne les opérations jusqu’à l’inauguration.

 Le site archéologique Aquae Segetae dans le Loiret. - © Suzanne Bouquet
Le site archéologique Aquae Segetae dans le Loiret. - © Suzanne Bouquet

Combien de temps dure l’ensemble des étapes jusqu’à l’inauguration d’un lieu ?

Les établissements culturels doivent avoir conscience qu’il se passe longtemps avant l’inauguration d’un lieu. En trente ans d’expérience, nous avons rarement vu un projet se terminer dans le planning prévisionnel. Entre les débuts de la phase de conception et l’inauguration, cela dure en moyenne entre deux et cinq ans. Collaborer avec des personnes d’horizons différents est toujours un défi. La réussite et la durée d’un projet varient en fonction de la capacité de l’équipe et du futur lieu à travailler en harmonie.

La gouvernance est décisive sur certains projets. La rapidité d’exécution dépend de la manière dont le maitre d’ouvrage, c’est-à-dire le client, valide tous les travaux d’études que lui présente l’équipe de maîtrise d’œuvre. Est-ce une personne qui veut tout suivre ? Un conseil d’administration qui doit se mettre d’accord ? C’est l’ensemble de cette synergie qui influence le déroulement d’un projet.

Comment aidez-vous les lieux de culture à exploiter leur potentiel ?

Patrimoine artistique, matériel scientifique, œuvres d’histoire, les lieux de culture ont tous un objet différent à mettre en valeur. Ce que nous devons regarder et ce que les musées doivent discerner, c’est la spécificité de l’objet qu’ils ont à proposer et la particularité de l’histoire qu’ils ont à raconter autour de celui-ci. Les professionnels doivent avoir conscience de ce qui fait leur identité. Nous les accompagnons pour mettre en valeur leur patrimoine et exploiter leur potentiel, comme actuellement avec la communauté de communes des Quatre Vallées dans le Loiret sur le site gallo-romain d’Aquae Segetae à Sceaux-du-Gâtinais. Cette collectivité veut faire voir au grand public cette ville enfouie du 2e siècle et notamment les vestiges de sa vie religieuse. Nous allons utiliser beaucoup de réalité augmentée pour faire revivre toute l’activité d’une ville actuellement à l’état de petits vestiges, rendre tangible son quotidien et les pratiques religieuses thermales des Gallo-Romains.

Transférer cet article à un(e) ami(e)