Production

« La captation de spectacles est un art particulier » (G. Nivet, Grenouilles Productions)

Par Thomas Corlin | le | Matériel

Entreprise d’audiovisuel basée à Bordeaux et Poitiers, Grenouilles Productions concentre son activité sur les webinaires et la captation du spectacle vivant pour des compagnies ou des lieux. Certes insatisfaisant pour les artistes, le support n’est pas sans attrait visuel et technique, selon Gildas Nivet, cofondateur de l’entreprise.

Grenouilles Productions peuvent assurer jusqu'à 3 captations simultanément. - © Antoine Ollier
Grenouilles Productions peuvent assurer jusqu'à 3 captations simultanément. - © Antoine Ollier

Quelle part occupe la captation de spectacles dans votre activité, notamment depuis la crise sanitaire ?

Nous en avons toujours fait, ça a été notre premier business. Nous avons capté des ensembles instrumentaux comme Ars Nova ou l’Orchestre des Champs-Élysées ou produit des DVD et clés USB pour des écoles de danse. À nos débuts, nous captions des concerts de petits groupes ou des spectacles de compagnies. Cela a été notre première activité vidéo en parallèle au documentaire.

Nous avons engagé une collaboration avec l’OARA, dont nous assurons les résidences vidéo.

Du fait de la situation actuelle, certains types de commandes s’essoufflent, voire disparaissent, et d’autres, comme les captations et les live-stream, prennent de la place dans notre planning. D’ici décembre nous ferons au moins six captations et live-streams, et d’autres devis sont en cours.

Les webinaires sont l’autre demande croissante de cette année particulière, plutôt du côté de nos clients corporate ou institutionnels. Nous avons la capacité de traiter plusieurs demandes en même temps, notre entreprise comprend une dizaine de permanents et nous connaissons bien le réseau des intermittents sur nos territoires. Si la demande croît encore, cela peut être une façon de faire tourner un tant soit peu l'économie du spectacle en cette période. 

Une captation à l’OARA.
Une captation à l’OARA. - © Antoine Ollier

Qui émet ces commandes ?

Nous avons engagé une collaboration avec l'OARA, dont nous assurons les résidences vidéo mises en place pour plusieurs artistes lors de ce nouveau confinement, et bientôt avec le Théâtre National de Poitiers. D’autres théâtres de la Région Nouvelle Aquitaine ont fait appel à nous, comme la scène conventionnée Le Carré-Colonnes (Saint-Médard et Blanquefort) ou Le Moulin du Roc, Scène Nationale à Niort

Dans certains cas, ce sont les lieux qui nous embauchent, dans d’autres, ce sont les compagnies. Pour certaines d’entre elles, nous assurons même la communication à 360°, incluant les supports vidéo et le community management. 

Quel dispositif technique une captation nécessite-t-elle et quelle est la fourchette de prix de ces prestations ?

Nous arrivons deux heures avant pour tout installer, trois techniciens suffisent. Nous jonglons entre différentes caméra, le montage se fait en direct, mais nous pouvons en faire un autre avec les rushs, sur demande de la compagnie - qui peut également choisir de le faire elle-même. Les tarifs de cette prestation commencent à 999 €. 

Le réalisateur doit jongler en direct entre les caméras et communiquer ses choix de réalisation aux cadreurs en simultané.

Parfois, nous pouvons aussi nous adapter aux besoins exacts des artistes, comme lorsqu’il s’agit d’un groupe de musique qui souhaite être filmé d’une certaine façon pour mettre en avant un univers visuel, une touche vestimentaires, etc. Des briefs par téléphone peuvent avoir lieu, nous filmons aussi les répétitions, et nous pouvons facilement traiter les images en post-production parce que nous les connaissons bien.

Le montage en live nécessite une maîtrise de la réalisation multi-caméras puisque le réalisateur doit jongler en direct entre les caméras et communiquer ses choix de réalisation aux cadreurs en simultané. Il permet d’incorporer un bon nombre d’éléments vidéo ou graphiques préalablement montés pour les incorporer dans le live. Les diffusions live peuvent se faire sur divers plateformes et réseaux sociaux (YouTube, Facebook…). Ces outils ont globalement un éventail de possibilités très large.

La captation demeure un exercice agréable pour nous. Filmer des spectacles est un art particulier, qui fait appel à notre expérience dans le cinéma. Cependant nous savons bien que les compagnies n’y ont pas recours par choix aujourd’hui, et que cet afflux de demandes est probablement temporaire. 

Des membres de l'équipe Grenouilles Productions.
Des membres de l'équipe Grenouilles Productions. - © Antoine Ollier

Transférer cet article à un(e) ami(e)