Production

Danse : un « manifeste » chorégraphique" dans plusieurs villes

Par Thomas Corlin | le | Plein air

À Nancy et dans quelques autres villes, le syndicat Chorégraphes Associé.e.s lance le samedi 17 avril un « manifeste chorégraphique » pour donner de la visibilité aux danseurs et à leurs revendications en période de crise. L'événement prendra des formes différentes selon les villes, d’après Sosana Marcelino, chorégraphe, et Pascale Manigaud, trésorière du syndicat.

Amateurs et professionnels sont conviés à la manifestation. - © D.R.
Amateurs et professionnels sont conviés à la manifestation. - © D.R.

Comment se déroule votre « manifeste chorégraphique » ?

À Nancy, l'événement se déroulera en deux temps. Le matin, nous réunirons des chorégraphes, des élus, des acteurs culturels du territoire, des directeurs de structures et des programmateurs lors d’un atelier organisé avec le CCN Ballet de Lorraine. Il se tiendra en extérieur sur une place carrée, et sera assisté du professeur de philosophie et architecte Jean-Pierre Marchand qui posera son regard sur nos différents rôles et se posera en maître du temps avec un gong au centre de l’espace. Puis, à partir de 14h, plusieurs chorégraphes qui ne se connaissent pas forcément encadreront des danseurs professionnels et amateurs lors d’une improvisation dirigée sur le thème « Ouvert/fermé ». Elle aura lieu place Charles III. 

D’autres villes sont concernées, sur des initiatives locales suite à notre appel, sur de courts instants à 14h30 : Paris (Place Colette, 1er), Évry, Nantes et Nice (sous réserves pour raisons sanitaires). Dans leur cas, il s’agira de manifestations plus modestes, qui prendront la forme de flashmobs dansées. L’action sera filmée dans certains cas.

L'événement avait été lancé en mars, avant que ne soit annoncé le nouveau confinement, qui limite la capacité de déplacement de nombreuses personnes souhaitant participer, mais nous maintenons l'événement. Les informations sont envoyées par mail en s’inscrivant à cette adresse : info@choregraphesassocies.org

Avec quel soutien et quelles autorisations se déroulent ces manifestations ? 

En dehors de Nancy, les actions seront plus courtes pour ne pas nécessiter d’autorisation.

Pour Nancy, nous avons demandé une autorisation préfectorale puisque l'événement devrait réunir une bonne trentaine de personnes, et nous avons le soutien du CCN, qui nous a aussi prêté des locaux. Pour les autres villes, les actions sont très courtes afin d'épargner aux organisateurs les démarches administratives. Concernant le soutien des structures, celui-ci est discret, juste de principe. Nous avions par exemple demandé aux danseurs du Ballet de Lorraine de prendre part, mais l’idée a été écartée.

Quelles sont les revendications de cette opération ? 

D’abord, bien sûr, de pouvoir enfin danser, dans un espace public, face à des spectateurs. Enfin, nous portons les revendications habituelles de Chorégraphes Associé.e.s, celle de la défense du statut d’artiste-auteur, puis la création d’un statut unique recouvrant toutes les activités d’un chorégraphe, du travail artistique à la pédagogie, qui dépendent pour l’instant de régimes différents. Enfin, nous nous prononçons pour un meilleur partage des financements et budgets entre chorégraphes attachés à des lieux conventionnés ou des scènes nationales, et chorégraphes indépendants. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)