Ventes, finances

Arts visuels : le CNAP doté de 5 millions d’euros supplémentaires pour aider les artistes

Par Thomas Corlin | le | Subventions, mécénat, aides

Après un premier soutien au début du confinement, le Centre National des Arts Plastiques a récolté de nouveaux fonds pour garantir, entre autres, 60 % de chiffre d’affaires aux artistes ayant connu une perte d’au moins 1 500 € sur leur moyenne des années précédentes.

Le bâtiment du CNAP à Puteaux. - © Yves Chenot
Le bâtiment du CNAP à Puteaux. - © Yves Chenot

Le soutien spécifique aux artistes visuels a été laborieux à mettre en place, notamment en raison de la diversité de statuts qui caractérise ce champ. Malgré tout, après une première vague d’aides au début de la crise, le CNAP est parvenu à toucher de nouveaux fonds de l'État en direction des artistes. Intégrée à leur programme 2021-2022 en soutien aux auteurs, cette enveloppe a été annoncée par le Premier Ministre et la Ministre de la Culture en mars dernier. Le CNAP en définit désormais la distribution.  

Parmi les nouveautés de cette seconde aide, se trouvent l’intégration des commissaires et des critiques d’art au dispositif, et un renforcement de l’aide aux auteurs récemment entrés dans la profession, à savoir depuis le 1er janvier 2018.

Les aides se déploient comme suit :

  • 60 % des revenus seront garantis aux artistes ayant perdu au moins 1 500 € de chiffre d’affaires, sur une moyenne calculée sur 2017 et 2018, ou par comparaison avec leurs revenus de 2019.
  • Toute perte de chiffre d’affaires de mois de 1 500 € sera entièrement couverte.
  • Une somme forfaitaire de 1 000 € sera attribuée à tous les artistes-auteurs « entrants » inscrits au répertoire Sirene depuis le 1er janvier 2018 - à condition qu’ils justifient d’une rémunération de 1 500 € en 2019 ou en cumul de 2018 à 2020, et d’un début d’activité (résidence, exposition, publication, vente). 
  • Un plafond d’aide sera proratisé pour les artistes-auteurs ayant touché d’autres fonds de solidarité sur le premier semestre 2021. 
  • La fourchette d’aides s'étale de 500 à 9 000 €. 

Les sommes sont automatiquement versées, dans la limite des crédits du CNAP, une fois l'éligibilité et la validation de la demande établies. Ces nouveaux dispositifs ne sont pas cumulables avec les fonds de solidarité provenant de l'État ou des Régions. Pour les réclamer, les demandes doivent être adressées avant le 31 octobre 2021. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)