Ventes, finances

Sacem : une aide pour l’autoproduction musicale

Par Thomas Corlin | le | Subventions, mécénat, aides

L’organisme de gestion collective optimise son aide à l’auto-production, sur critères.

Le projet doit néanmoins être encadré professionnellement. - © D.R.
Le projet doit néanmoins être encadré professionnellement. - © D.R.

L’autoproduction, c’est la liberté, mais c’est aussi un investissement personnel sans limite. La Sacem s’est penchée sur le cas des artistes qui produisent eux-mêmes leurs œuvres pour leur apporter un soutien pécuniaire, sous conditions. 

- Le projet doit comporter un minimum de 5 titres et un contenu audiovisuel.

- L’aide ne peut porter que sur le premier ou deuxième enregistrement de l’artiste, ou les deux. Au delà de 10 000 € de droits perçus sur une des trois dernières années par un auteur-compositeur, une aide pour les enregistrements suivants peut être demandée. 

- Être déjà encadré professionnellement, et avoir une stratégie de développement. 

- L’aide est réservée, naturellement, aux artistes enregistrés à la Sacem.

L’aide peut être demandée jusqu'à 6 mois après sortie du disque en physique ou mise en ligne du projet. La commission « Autoproduction » se réunit une fois par mois, le délai minimum d’analyse d’un dossier est de 5 semaines. Enfin, pour faire une demande en ligne, c’est par ici

Transférer cet article à un(e) ami(e)