Juridique, rh

Santé mentale : la cellule Covid et les petits déjeuners du Centre Médical de la Bourse

Par Thomas Corlin | le | Rh, formation, intermittence

Pour mieux prévenir les risques en matière de santé mentale, le Centre Médical de la Bourse (Paris 9e) relance sa cellule Covid et organise des rencontres de sensibilisation sur les questions psychosociales.

Le Centre ne constate pas d’augmentation des consultations dans la culture depuis novembre. - © D.R.
Le Centre ne constate pas d’augmentation des consultations dans la culture depuis novembre. - © D.R.

Alors que la crise pandémique sévit toujours et que l'équilibre du secteur culturel en est d’autant plus fragilisé, les organismes de santé se mobilisent pour prévenir ses impacts, notamment sur la santé mentale des équipes. C’est le cas du Centre Médical de la Bourse, proche des acteurs de la culture, qui met en place plusieurs dispositifs. 

En décembre, le lieu a réactivé sa « Cellule Covid Psycho-Sociale », initiée dans un premier temps en mars. Elle regroupe médecins, assistante sociale, psychologue, infirmière et secrétaire médicale. Elle couvre les problématiques sociales et psychologiques en lien à la fois avec l’exercice du travail et le contexte sanitaire. C’est une cellule d’orientation, qui n’a pas vocation à accompagner. Pour l’instant, elle n’a pas enregistré un afflux de sollicitations, en comparaison avec le premier confinement. C’est un dispositif temporaire, élaboré en réponse à la situation actuelle, que l’on peut joindre à l’adresse suivante : covid-psychosocial@cmb.asso.fr

À partir de février, le CMB mettra également en place un rendez-vous qu’il envisage pérenne. Il s’agit des Petits Déjeuners « Risques Psycho-Sociaux », destinés aux professionnels de la culture adhérents du Centre. Ces rencontres permettront de sensibiliser le secteur, de faire de la prévention, et d'échanger les expériences et les pratiques autour des problématiques du moment : le télétravail, l’incertitude, le management à distance. La communication autour de l’événement se fera par mail auprès des adhérents du centre.

Par ailleurs, le Centre ne relève pas « d’augmentation des consultations en psychologie du côté du secteur culturel », d’après Laetitia Santarelli, psychologue du travail dans l'établissement. « Parmi les travailleurs de la culture, nous recevons principalement des gens issus de l’audiovisuel pour couvrir des problématiques qui ne sont pas en lien direct avec la Covid, bien qu’elles soient sans doute renforcées par celle-ci : charge de travail, pression temporelle, insécurité professionnelle, conflits interpersonnels… »

Transférer cet article à un(e) ami(e)