Production

Isère : la ville de Crolles réoriente son budget culture sur des résidences de compagnies

Par Thomas Corlin | le | Lieux, résidences, locaux de répétition

À Crolles, commune de moins de 10 000 habitants en Isère, les équipements culturels ont été mis à la disposition d’une douzaine de compagnies dans le cadre de résidences rémunérées. Le projet sera reconduit, et donnera lieu à un festival en plein air cet été, selon Didier Gerardo, adjoint à la culture.

L’Espace Paul Jargot accueille normalement une vingtaine de spectacles par saison. - © D.R.
L’Espace Paul Jargot accueille normalement une vingtaine de spectacles par saison. - © D.R.

De quels équipements votre commune dispose-t-elle et comment fonctionnaient-ils avant la crise ?

Crolles dispose d’une « scène ressource » à rayonnement départemental, l’Espace Paul Jargot, qui regroupe 3 salles : un auditorium de 480 places, et deux autres salles normalement réservées aux associations. Nous programmons une vingtaine de dates à l’année, et une dizaine de résidences. 

Ce programme sera reconduit dès le mois prochain.

La pandémie a pratiquement annulé toutes les activités du lieu, nous n’avons pu maintenir que quelques dates - du théâtre musical et du cirque. Sur ces dates annulées, nous en reporterons certaines, mais les dates étrangères (un Canadien et un Brésilien) ne pourront être rattrapées. Nous avons aussi tenté une expérience : celle de faire jouer un violoniste dans la cage d’escalier d’un immeuble d’habitations.

Quand avez-vous lancé votre dispositif de résidences et comment se déploie-t-il ? 

Cela été décidé au second confinement. Nous avons décidé d’accueillir une douzaine de compagnies, pour la plupart locales. Chacune dispose d’une semaine de résidence, et le lieu peut en accueillir 3 simultanément. Les résidences sont rémunérées à raison de 500 euros par semaine pour couvrir les divers frais des compagnies, auxquels s’ajoutent 300 euros par intervention dans divers établissements (Ehpad, scolaires, etc). Nous avons alloué 8 000 euros du budget culturel pour financer cela.

Une compagnie de théâtre au travail à Crolles
Une compagnie de théâtre au travail à Crolles - © D.R.

Ce programme sera reconduit dès le mois prochain avec une autre douzaine de compagnies. Nous avons aussi tenté des diffusions en ligne sur Facebook Live, mises en avant sur le site de la ville et relayées par la radio locale, mais elles n’ont pas encore trouvé leur public en ligne - de toute façon, notre objectif reste de montrer ces spectacles physiquement.

Ces résidences impliquent-elles une forme de coproduction des spectacles ? 

Les spectacles que les compagnies ont répété chez nous seront programmés dans un festival que nous préparons actuellement, et qui se tiendra cet été. A priori, nous prévoyons de le déployer en extérieur, dans les rues et parcs de la ville. Nous aimerions que des communes voisines se joignent à nous pour que ce système de résidences prenne de l’ampleur, et étendre l'événement à un territoire plus large. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)