Production

Reprise : des « ZUT » artistiques dans toute la France pour relancer la fête en extérieur

Par Thomas Corlin | le | Plein air

Le Ministère de la Culture, la Villette (Paris 19e) et l’association Technopol, qui rassemble le milieu électronique, s’unissent pour créer des zones festives dans des espaces publics gratuits jusqu’au 26 septembre, à travers tout le territoire.

Le Parc de la Villette fait partie des ZUT en activité cet été. - © JP. Delagarde
Le Parc de la Villette fait partie des ZUT en activité cet été. - © JP. Delagarde

De toute la filière musicale, le secteur électronique demeure le plus sévèrement et durablement impacté par la pandémie. Les conditions émises pour la réouverture des discothèques le 9 juillet - présentation du pass sanitaire, jauge à 75 % - sont jugées incompatibles avec leur activité et leur économie par certains professionnels concernés. En parallèle, la Machine du Moulin Rouge (Paris 18e) et le Cabaret Sauvage (19e) participeront à une vague mondiale d'événements-tests festifs - l’expérience parisienne portera sur 2 200 volontaires, mais les résultats n’en sont attendus que courant juillet. Le retour des nuits festives (et légales) n’est donc pas pour tout de suite. 

Pour pallier ce manque, l’association Technopol, qui représente le secteur électronique, s’est uni au Ministère de la Culture et à l'Établissement public du parc et de la grande halle de la Villette pour mettre sur pied une série d'événements estivaux gratuits. Cette programmation s'étale jusqu’au 26 septembre. 

Ce « sas de décompression » prend la forme de 28 « Zones d’Urgence Temporaire Artistique » à travers la France. Dieppe, Poitiers, Annecy ou Villeurbanne font partie des villes qui en disposeront. 

Ces zones aux normes sanitaires en vigueur proposeront, en plus d’une sélection d’artistes électroniques, de la danse hip hop, de la performance, des arts plastiques, numériques et des installations. 

L’opération s’inscrit également dans une démarche éthique, sociale et écologique. Chaque événement s’engage à respecter une charte impliquant la rémunération de tous les artistes, l'équité salariale dans la programmation comme dans les équipes organisatrices, de la mixité, et une empreinte carbone réduite. 

ni

Transférer cet article à un(e) ami(e)