Publics

Associations : Artlab, une ressource pour l’inclusion numérique

Par Thomas Corlin | le | Médiation

Les lieux de création et de diffusion Mains d'Œuvre à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et La Station (Paris 18e) s’unissent à l’association culturelle de soutien au handicap BrutPop pour lancer ArtLab, une ressource pour travailler l’inclusion dans la culture. Antoine Capet (Brutpop) et Florence Cherrier (Mains d'Œuvre) décrivent ce projet en développement, dont la prochaine permanence se tient le 25 novembre à la Station.

L’imprimante permettant de produire des contenus en braille. - © D.R.
L’imprimante permettant de produire des contenus en braille. - © D.R.

Comment se déploie l’Artlab ? 

C’est un outil qui s’adresse à tous les acteurs du monde culturel désirant développer l’inclusion numérique dans leur pratique - mais aussi à des particuliers ou aux publics handicapés. Nous proposons tout d’abord des ressources documentaires en open source, que nous alimentons.

Ensuite, nous mettons en place une permanence un jeudi par mois de 14h à 19h, la prochaine ayant lieu le 25 novembre. Nous y présenterons de nouveaux outils et y proposons des rendez-vous de conseil en inclusion. Responsables culturels, médiateurs, artistes, mais aussi professeurs de musique, éducateurs, instituteurs, animateurs Bafa peuvent venir s’y renseigner, découvrir des outils, participer à des ateliers, etc. Il est possible de nous contacter par mail, et, en cas d’affluence, nous mettrons en place des créneaux de rendez-vous. Nous utilisons nos réseaux de communication habituels pour l’instant, et le bouche-à-oreille. 

Quel type d’outils propose l’Artlab ? 

Nous avons tout d’abord fabriqué de nombreux instruments de musique accessibles à des publics empêchés, par exemple malvoyants. Ces instruments sont réplicables, nous transmettons la technique afin de pouvoir les produire soi-même. 

Nous transmettons les savoirs pour produire soi-même ses outils.

Enfin, lors de notre première permanence, nous présentons une imprimante en bois permettant de fabriquer ses propres contenus en braille, notamment pour la signalétique des lieux de culture. Elle fonctionne selon la technique de l’embossage, avec un moteur d’imprimante 3D. Elle est également disponible en open source. 

Avec quels moyens Artlab est-il lancé ? 

Brutpop, La Station et Mains d'Œuvre sont trois associations déjà unies par des liens plus ou moins informels et plusieurs collaborations. Brutpop est né à Mains d'Œuvre et logé depuis cinq ans à la Station. Les deux lieux proposent déjà diverses actions et formations dans le domaine du numérique et des pratiques sonores. Lorsque l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires a lancé une aide à l’accompagnement de la structuration de projet dans le domaine de la culture et du numérique, nous avons choisi d’y répondre à trois en même temps pour proposer un programme plus ambitieux. Nous avons obtenu un soutien financier de trois ans, qui a pris effet en 2020. Enfin, la Station souhaite développer son travail auprès de publics empêchés, en complément de sa programmation artistique et de ses événements plus festifs. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)