Publics

Médiation : en Lorraine, de l’opéra pour les 6 mois à 3 ans

Par Thomas Corlin | le | Médiation

L’art lyrique pour les bébés de 6 mois à 3 ans ? C’est ce que l'Opéra de Lorraine expérimente actuellement, avec des séances « opéra berceau » au dispositif original. L’opération est déjà reconduite pour la saison prochaine et les séances complètes jusqu'à la fin de l’année, selon le directeur Matthieu Dussouillez.

Les sessions prennent place dans la fosse. - © Opera Lorraine
Les sessions prennent place dans la fosse. - © Opera Lorraine

De quel constat êtes-vous parti pour monter ces séances très jeune public ?

Dans le champ de l’opéra comme du spectacle vivant en général, peu de choses sont prévues pour ce public-là. L'éveil musical et le rapport que les enfants cultivent avec la musique, en famille ou à l'école, ne sont pas très pensés dans nos établissements. Même à l'étranger, je n’ai pas repéré de proposition de ce côté. Avec le créateur Bogdan Hatisi, nous avons mis sur pied une forme réelle, intégrant une mise en scène, une scénographie, tout particulièrement pour les bébés. 

L’opération participe aussi à la conquête d’autres publics. Les jeunes parents entre 30 et 40 ans n’ont plus l’occasion de venir à nos spectacles, c’est aussi pour eux que ces formules sont pensées. 

Quel est le programme et comment se déploie le dispositif dans votre salle ? 

Nous craignions un déficit d’attention, de l’impatience, des pleurs, et cela n’a pas été le cas.

Nous avons pensé un récital de 30 minutes, qui inclut des airs connus extraits de La Flûte EnchantéeCarmen ou Rigoletto. Il est assuré par quatre musiciens et deux chanteurs lyriques, dont certains circulent autour des enfants. Les musiciens et les bébés sont dans la fosse, et les parents peuvent se déplacer. 

Les bébés sont suspendus dans des sièges adaptés sur une sorte de carrousel, parmi des structures métalliques représentant des portées musicales. Les parents peuvent faire pivoter leurs enfants. L’immersion a beaucoup servi l’expérience.

Comment les premières séances se sont-elles déroulées ? 

Une trentaine de bébés assistent à chaque représentation. - © Opera Lorraine
Une trentaine de bébés assistent à chaque représentation. - © Opera Lorraine

C'était une expérience, nous craignions un déficit d’attention, de l’impatience, des pleurs, et cela n’a pas été le cas. Une attention s’est créée, et les deux premières séances se sont très bien déroulées. Les parents ont été très touchés par l’initiative, et toutes les séances à venir sont pleines. 

Sur quel budget produisez-vous ces séances et quelle tarification avez-vous choisi ? 

Nous produisons cette nouvelle forme sur notre budget courant. L’entrée est à 10 euros, tarif unique. Nous programmons chaque séance par deux, elles sont mensuelles pour l’instant. Chacune peut accueillir jusqu'à 30 bébés et leurs parents. Côté logistique, ces séances sont faciles à organiser puisqu’elles se déroulent dans la fosse et ne nécessitent pas de démonter le décor du spectacle du soir. 

Quel avenir comptez-vous donner à cette forme ? 

Nous avons déjà décidé de la reconduire à la saison prochaine. Des professionnels sont invités à la prochaine session, nous espérons que cela fera des émules. Nous pourrions aussi imaginer d’autres formes pour un public un peu plus âgé. 

L’Opéra de Lorraine, en bref

Opéra national en région depuis le 01/01/2006

• Statut juridique : régie personnalisée depuis le 01/01/2007• Salle de 1 014 places

• Atelier de costumes et de décors

• Formations artistiques :

- Orchestre symphonique et lyrique de Nancy : 66 musiciens

- Chœur de l’Opéra national de Lorraine : 28 chanteurs

• Président : Bertrand Masson

• Direction générale et artistique : Matthieu Dussouillez

• Directrice musicale : Marta Gardolińska

Transférer cet article à un(e) ami(e)