Publics

Médiation : le Musée des Beaux Arts de Lyon propose un « polar sonore » au milieu de ses peintures

Par Thomas Corlin | le | Médiation

Le sonore n’a jamais eu autant de succès dans les institutions culturelles. C’est maintenant au tour du Musée des Beaux Arts de Lyon de s'équiper d’une « aventure muséophonique » pour découvrir sa collection permanente, d’après Véronique Moreno-Lourteau, en charge des outils d’aide à la visite.

Le support sonore est disponible depuis début février. - © Gilles Alonso
Le support sonore est disponible depuis début février. - © Gilles Alonso

En quoi consiste ce nouveau support audio ? 

En quête de paysage est un podcast d’une trentaine de minutes, divisé en neuf pistes, consultable sur place devant les œuvres (sur lesquelles figurent un pictogramme) ou hors les murs. Il est disponible sur plusieurs plateformes, dont Soundcloud, Spotify ou Google Podcasts, et téléchargeable sur son propre téléphone ou à écouter sur un audio-guide du musée. 

L’opération est déjà une réussite sur le plan de la communication.

Il s’agit d’une fiction conçue par Guillaume Le Cornec et narrée par un duo de comédiens. Elle porte sur une dizaine de peintures de notre collection permanente, des artistes célèbres et d’autres peu connus du grand public. Nous ne catégorisons pas le public visé, puisque cet outil s’adresse à tous, mais la littérature de Guillaume le Cornec est conçue pour le segment 10-16 ans. 

La fiction prend la forme d’un « polar botanique », une enquête menée par deux jeunes héros pour une société secrète défendant la biodiversité contre des entreprises aux objectifs malveillants. Au fil de l’enquête, l’auditeur prend conscience de l'évolution de la représentation des paysages et de la nature en peinture. À l’histoire de l’art se mêlent d’autres enjeux, dans le but de créer une transversalité thématique. 

Comment l’avez-vous produit ?

Nous avions déjà travaillé avec la société de Guillaume Le Cornec, la Mutinerie, spécialisée dans la littérature et la médiation - notre rencontre avec l’auteur datait d’une rencontre autour du polar. La réalisation sonore a été exécutée par les Muséastes, avec lesquels nous travaillons main dans la main dans le cadre d’un marché public. Le travail d'écriture, l’habillage sonore, le générique, les ambiances, l’immersion, les voix ont tous fait l’objet d’un choix précis - l’un des comédiens figure dans le casting de la série Kaamelott

L’outil a été financé sur le budget du musée, une partie étant allouée à l’aide à l’interprétation en direction des publics individuels. 

Pouvez-vous déjà juger de l’impact de ce support sur le public ?

Nous n’avons pas encore réalisé d'étude sur le public, mais nous savons déjà que certains visiteurs se sont rendus chez nous spécifiquement pour découvrir En quête de paysages. Cette opération nous permet aussi d’atteindre d’autres publics, comme celui des jeunes lecteurs de polars. Les bibliothèques ont relayé cet audio-guide, l’auteur et ses ouvrages étant très appréciés de ces publics-là. L’impact en matière de communication est déjà quantifiable puisque l’opération a déjà fait l’objet d’articles de presse et que le bouche-à-oreille fonctionne bien. Nous n’avons pas encore engagé de partenariat avec le scolaire sur cet outil, nous l’envisageons pour l’instant pour un usage individuel, et non en groupe. 

Ce nouvel outil de médiation est-il une expérience unique ou s’inscrit-il dans un programme plus vaste ? 

C’est déjà le second que nous mettons en place, après celui de Fantômes au musée, et nous envisageons d’en développer d’autres sous d’autres angles pour multiplier les approches. Produire des contenus sonores de qualité, dans l'écriture comme dans leur finition, a un coût, et nous comptons l’amortir. C’est pourquoi ces supports sont pensés comme pérennes. 

Le MBA Lyon, en bref

• Fondé en 1801

• 70 salles abritant des collections de l’Antiquité à l’Art moderne

• Membre du Frame (French Regional and American Museum Exchange)

• Fréquentation :

-156 500 visiteurs en 2020 (-45,1 %)

-285 000 visiteurs en 2019

- 300 230 visiteurs en 2018

- 356 000 visiteurs en 2017

334 000 visiteurs en 2016

• Direction : Sylvie Ramond

Transférer cet article à un(e) ami(e)