Ventes, finances

Musique : la taxe sur les spectacles de variétés suspendue jusqu'à fin juin 2021

Par Thomas Corlin | le | Subventions, mécénat, aides

Nouvelle mesure de soutien au secteur musical et au spectacle vivant en général : la taxe dite des « spectacles de variétés », correspondant à 3,5 % des recettes de billetterie, est suspendue jusqu'à fin juin 2021.

« La taxe sur les spectacles de variétés » existe depuis 1977. - © D.R.
« La taxe sur les spectacles de variétés » existe depuis 1977. - © D.R.

Aux multiples mesures mises en œuvre pour aider le secteur musical à survivre à l’arrêt prolongé de ses activités (exonérations, fonds de solidarité, compensations…), s’ajoute la suspension d’une taxe en vigueur sous diverses formes depuis 1977, connue depuis 2004 en tant que « taxe sur les spectacles de variétés ». C’est une prélèvement de 3,5 % sur les recettes de billetteries pour les concerts payants, et de la même portion sur les contrats de cession lorsqu’ils s’agit de concerts gratuits. 

Dans le texte final de la loi de finances 2021 promulguée fin décembre 2020, il a été décidé que cette taxe était annulée pour les spectacles ayant eu lieu entre le 17 mars 2020 et le 30 juin 2021

Par ailleurs, la date limite du paiement de cette taxe pour les concerts ayant eu lieu avant le 17 mars 2020 a été repoussée jusqu’au 31 décembre 2021

Cette taxe est perçue depuis 2020 par le Centre National de la Musique, ancien Centre National de la Chanson et des Variétés, auquel elle a rapporté 31,9 millions d’euros en 2018. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)