Juridique, rh

Associations culturelles : l’UFISC adresse « un plan de revitalisation » aux parlementaires

Par Thomas Corlin | le | Organisations et réseaux professionnels

L'UFISC lance une campagne de soutien aux structures culturelles qui ne sont pas prises en compte par les divers fonds de soutien au secteur. Parmi leurs revendications figurent un apport financier, un programme sur les territoires et un programme pour l’emploi.

L’UFISC cherche à sensibiliser les parlementaires d’ici le vote de la loi Finance 2021 en décembre. - © D.R.
L’UFISC cherche à sensibiliser les parlementaires d’ici le vote de la loi Finance 2021 en décembre. - © D.R.

Alors que les fonds et mesures abondent en soutien à une large partie du secteur culturel, toute une branche demeure laissée pour compte : celle des associations culturelles et des lieux intermédiaires, pour la plupart à but non lucratif et dépendant des collectivités. L’Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles (UFISC) leur a dressé un « plan de revitalisation » en quatre actes, qu’elle entend soumettre aux parlementaires en amont du vote des crédits du plan de relance de la loi de finances 2021. 

Selon l’UFISC, le secteur représenterait quelques 300 000 emplois et 40 000 structures, dont une sur deux serait en danger. Cette sphère associative couvre tous types de compétences : médiation culturelle, ateliers participatifs, collectifs d’artistes, organisateurs d'événements, labels, etc. Or, pour l’instant, les plans de relance existants à l’adresse du monde culturel ne touchent que les lieux labellisés par le Ministère de la Culture et les entreprises privées.

L’UFISC a donc établi un plan de relance propre aux structures qu’elle représente, selon quatre axes.

  • Le premier consiste en un « fond de revitalisation pour les initiatives culturelles » de 100 millions d’euros par an.
  • Le second est un plan de soutien à l’emploi « garantissant des droits sociaux », et s'élèverait à 80 millions d’euros par an. 
  • Un troisième porte sur la transition écologique, les territoires et les expérimentations coopératives, et nécessiterait 20 millions d’euros par an.
  • Enfin, le dernier propose de développer des « maisons communes art et culture »

L’UFISC plaide également pour que 15 % des 2 milliards d’euros d’aide à la culture soient dirigés vers le domaine des associations culturelles. 

Ce plan de revitalisation de la culture est décliné en un « kit de mobilisation » à l’adresse du public et des professionnels du secteur, afin d'être relayé en ligne. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)