Juridique, rh

Unesco : un guide pratique pour surmonter la crise dans la culture

Par Thomas Corlin | le | Organisations et réseaux professionnels

Alors que la crise sanitaire touche le secteur culturel mondial, l’Unesco publie des recommandations détaillées dans un ouvrage en accès libre d’une cinquantaine de pages, à l’adresse des professionnels comme des dirigeants mondiaux.

En 3 chapitres, l’ouvrage rassemble des initiatives en faveur de la relance du secteur culturel. - © D.R.
En 3 chapitres, l’ouvrage rassemble des initiatives en faveur de la relance du secteur culturel. - © D.R.

Si chaque pays n’est peut-être pas affecté dans les mêmes proportions par la crise actuelle, les réseaux culturels du monde entier font l’expérience d’une remise en cause sans précédent du fait de la pandémie de la Covid-19. C’est dans ce cadre que l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) met en ligne gratuitement un guide fourni et détaillé de préconisations à l’adresse des professionnels du secteur, mais aussi des dirigeants aux affaires culturelles en poste actuellement. 

Selon Ernesto Ottone R, sous‑directeur général de l’Unesco pour la culture, l’ouvrage vise à inspirer les « décideurs politiques dans leur combat pour que les industries culturelles et créatives soient prises en compte dans les plans de relance économique et sociale ». Les solutions pratiques qu’il propose ne sont pas pensées comme « temporaires mais comme des catalyseurs pour des changements systémiques à long terme ».

Son contenu prend en compte « la très forte montée en puissance de la numérisation et de la consommation en ligne de contenus culturels », et porte tout particulièrement sur les conditions de travail et d’emploi du marché culturel. 

Au programme de ces 56 pages, tout d’abord, un chapitre sur les différents modes de « soutien direct » aux artistes et professionnels, des allocations aux commandes de travaux. Viennent ensuite les aménagements pour soulager les structures : allègements des règlementations, compensations, etc. Enfin, sont réunis dans la dernière partie des idées en faveur de la « compétitivité des industries culturelles et créatives ». 

L’Unesco avait par ailleurs déjà organisé 170 débats « ResiliArt » dans plus de 65 pays, une séance en ligne avec plus de 130 ministres ou vice‑ministres de la culture le 22 avril dernier, et un bulletin hebdomadaire Culture & Covid-19. Ce nouveau guide est consulte en ligne en suivant ce lien

Transférer cet article à un(e) ami(e)